Annuaire
Festival / Photographie

Biennale internationale de l'image

Mise à jour le 16 January 2015
Source : BIENNALE INTERNATIONALE DE L'IMAGE

  • Nom : Biennale internationale de l'image
  • Mail : biennale@free.fr
  • Adresse postale : 20 rue Raymond Poincaré - 54000 Nancy
  • Tél. fixe : +33 (0)3 83 98 80 08
  • Tél. mobile : +33 (0)6 81 40 65 32
  • Site : http://www.biennale-nancy.org
  • Contact principal : Jean-Pierre Puton
  • Autre contact : Laurence Morel - Chargée de communication - biennale@free.fr - +33 (0)6 51 78 08 25
  • Situation actuelle : Association
  • Activité(s) principale(s) : Festival, Photographie
  • Compétence(s) spécifique(s) : Image
  • Parcours :

    La 19e édition de la Biennale aura lieu du 7 au 22 mai 2016 

    A sa création, la Biennale internationale de l'image fut accueillie par le palais des congrès de Nancy. Les aléas de la vie l'obligèrent à se replier pendant plusieurs années dans des sites industriels désaffectés : successivement un garage abandonné par les bus urbains, une ancienne imprimerie et encore pour cette édition l'usine Alstom.

    Cette manifestation unique dans tout le grand est de la France a finalement un peu le destin de tous les hommes: être ici ou là, devoir partir, prendre d'autres habitudes, se faire à l'idée d'une nouvelle vie (meilleure ?), revenir ou aller voir ailleurs. « Ailleurs » : voilà le thème choisi pour la 18° biennale ; un clin d'œil à son propre déménagement, une invite lancée aux artistes pour qu'ils saisissent les symboles d'un changement d'adresse, d'un départ voulu ou forcé ; donc d'un abandon (d'une lâcheté ?) d'une petite mort annoncée pour une renaissance.
    « Ailleurs » : loin des ruines et des images d'hier, près du rêve, de la mort peut-être. Ailleurs ? C'est un grand blanc, un silence, un rêve individuel, une précipitation collective, une urgence très personnelle, une passion partagée, un vide qu'on garnit de n'importe quoi ou des projets intimes qui n'attendent plus. « Ailleurs » : c'est demain, très loin ou à portée de main : pourquoi ne pas rêver d'un quai, d'une trouée dans la forêt ou bien d'un tunnel interminable. « Ailleurs », c'est l'ivresse de l'air frais ou l'angoisse du point d'interrogation…. Qu'est-ce qu'ailleurs ? Vous seul avez la bonne réponse…qui ne se trouve pas dans vos souvenirs de vacances Manifestation.

    La 18ème édition se tiendra au site Alstom de Nancy et s'inscrira dans le cadre du 4ème « Mois de la photographie de Lorraine », auquel participeront des villes des 4 départements. Chaque site fera l'objet d'une signalétique propre aux lieux d'expositions dans un esprit d'identité commune. Ce projet culturel ordonnancera sa programmation sur une ligne internationale dont l'objectif sera de présenter un panorama représentatif de différents pays, des tendances et préoccupations contemporaines de la photographie sur la thématique.

    Par ailleurs auront lieu, en alternance avec les expositions, des rencontres professionnelles, des conférences, des projections, des événements de rue, des ateliers, des installations, etc.

    • Communication :

    Le catalogue « Album » sera réalisé en français et anglais. Comme lors de chaque Biennale il sera édité en quadrichromie, verni, présenté sous couverture rigide avec dos carré cousu. Véritable carte de visite des exposants, il est réclamé par les centres culturels internationaux à l'issue de chaque manifestation. La campagne d'affichage rue inclura des affiches abribus, des affiches vitrines, des affiches en gares du Grand Est, des Mupimédia repiquables à l'identité de chaque ville et lieu d'exposition. En outre, 10 000 programmes seront distribués.

    La campagne média s'organisera autour de dizaines de reportages télévision et radio, d'encarts publicitaires dans différents quotidiens régionaux, les journaux spécialisés et la presse culturelle.

  • Références :

    Pas de manifestation sans grand public : un lieu très fréquenté affirme une force. Mais les soirées privées à la demande d'un partenaire ou les événements particuliers à fréquentation modérée sont eux aussi des moments de grâce. Il ne faut cependant pas oublier que la fréquentation est impérativement mise en regard de la qualité artistique. Le public se mérite, se gagne, se fidélise. Se forme aussi. S'il vient de plus en plus nombreux, c'est parce que la Biennale Internationale de l'Image refuse qu'il soit trompé, flatté, ou gavé. Elle veille à ce qu'il soit au contraire nourri. C'est par l'excellence des choix et les prises de risques artistiques qu'il peut être retenu. La condition en est une volonté structurée de l'élargir toujours plus. Le volume de la création et de la diffusion à travers une scénographie parfaitement maîtrisée permet un parcours initiatique entre le "facile" et le "difficile".

    • Faits et effets :

    A travers plus d'une centaine de manifestations festives, culturelles, philosophiques, et sociales, la Biennale Internationale de l'Image a contribué au développement de l'agglomération nancéienne, de la Meurthe-et-Moselle, et de la région lorraine en termes d'attractivité, d'image, de retombées touristiques et économiques, d'animations urbaines, de qualité de cadre de vie, et de mobilisation de partenaires.

    La Biennale Internationale de l'Image, c'est :

    • une ouverture quotidienne qui facilite la fréquentation 
    • un droit d'entrée à un tarif non discriminatoire
    • la gratuité pour les chômeurs et RMistes qui affirme le lien entre le social et le culturel 
    • un accès aux personnes à mobilité réduite 
    • des ouvertures spéciales pour les groupes scolaires et certains groupes particuliers.

    Pour ce 35ème anniversaire, la Biennale Internationale de l'Image se préoccupe aussi de l'environnement. Ce ne sont que quelques gestes, mais des gestes qui comptent. Par le choix des imprimeurs : tous les travaux d'impression numérique seront réalisés par une société certifiée Imprim'vert. Les courriers et documents sont imprimés sur papier recyclé non blanchi. Les catalogues et affiches seront imprimés en juste quantité.

    Afin de limiter le gaspillage de papier, les courriers seront le plus possible échangés par courriels.
    Seuls, les documents strictement nécessaires seront imprimés. Les feuilles de papier seront systématiquement utilisées des deux côtés.

    Des bicyclettes seront mises à disposition pendant la durée de la manifestation. Au cœur du projet, donc, la présence d'œuvres photographiques, graphiques, picturales, l'image sous toutes ses formes et dans tous ses états. La collection devient exposition. Le lieu de présentation, si on ne lui demande pas d'abriter seulement telle ou telle image, devient "mise en valeur", vecteur d'histoire et d'identité. Le lien social entre l'homme, la culture, et sa cité. Le choix de la diffusion L'oeuvre déjà existante, connue et reconnue de tous, devient moteur d'un large public de toutes cultures et horizons. La diffusion permet la reconnaissance, la valeur à laquelle le public peut se rattacher, se fier. La vision de ce que les livres ont pu lui montrer. La diffusion est aussi vecteur de patrimoine. Elle est la mémoire culturelle collective. La Biennale Internationale de l'Image a déjà été le lieu de la diffusion des plus grandes agences comme Rapho et Magnum, du Musée de l'Elysée de Lausanne, et des plus grandes galeries internationales.

    A ce propos, Nancy était la première ville - avant Paris - à avoir fait une rétrospective des œuvres de Jeanloup Sieff grâce à la collaboration de son épouse Barbara Rix et de sa fille Sonia parce qu'elles connaissaient la réputation de la manifestation nancéienne. Les plus grands noms de la photographie ont été présentés à Nancy : Diane Arbus, Edouart Boubat, Lucien Clergue, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Krystof Gieraltowski, Loïs Greenfield, Harry Gruyaert, Ryszard Horowitz, Komaro Hoshino, Irina Ionesco, Izis, André Kertèsz, William Klein, Piotr Komorowski, Roland Laboye, Guy Lequerrec, Gina Lollobrigida, Roland et Sabrina Michaud, Marie-Paul Nègre, Marc Paygnard, Pierre Radisic, Jean-Noël Reichel, Albert Renger-Patsch, Barbara Rix, Gérard Rondeau, Willy Ronis, Jeanloup Sieff, Hans Silvester, Jean-Marie Steinlein, Monika Von Boch, Robert Walker, entre autres.

    Lors d'une création, c'est la Biennale Internationale de l'Image qui suscite l'oeuvre, avec toutes les inconnues, faites d'interrogations et d'exaltation, en l'attente du rendu, à la découverte du nouveau talent, de la nouvelle expression, de la surprise qui retiendra le public. Sans disserter sur les chemins de la création, sur les muses et les transes, notons le rôle important joué par la commande, publique ou privée, l'importance du choix du thème, choix qui va déterminer la diffusion ou la création. Un sujet pointu sera pour l'artiste l'occasion de répondre de la manière la plus personnelle à la demande. Par sa richesse, le thème des "les métiers" permettra la présentation d'une myriade d'expositions dont de nombreuses créations et de multiples diffusions spécifiquement choisies pour la thématique parmi les plus grands artistes internationaux. L'alchimie résultant de la sélection des créations et des choix difficiles des diffusions est l'oeuvre d'une équipe compétente en matière d'options culturelles, et qui fait d' "Album", le superbe catalogue de la manifestation, un ouvrage de référence réclamé par les centres culturels français et étrangers.

  • Liens : http://youtu.be/c_lkpmwJSjI

A propos de l'auteur

Recherche Annuaire

Activités principales
Compétences spécifiques
Départements
Statuts

Créer/Modifier un contact

Vous avez déjà un compte et vous voulez modifier vos informations :

Mot de passe oublié

Pour vous inscrire sur l'annuaire, vous devez d'abord créer un compte : Créer un compte

Facebook